Travailleurs Détachés

 

L’ouvrier BTP

Le secteur économique du bâtiment et des travaux publics, ou BTP, regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou non, et des infrastructures telles que les routes ou les canalisations. Il est l’un des premiers secteurs d’activité économique.

 

Le bâtiment et travaux publics est plus communément appelé par son abréviation BTP. Ce secteur économique rassemble l'ensemble des activités et des corps de métiers intervenant dans le cadre de la construction d'édifices et d'infrastructures publics et privés, à destination industrielle ou non.

 

Les métiers du bâtiment regroupent les corps de métiers intervenant dans la construction, la rénovation, la réhabilitation et la maintenance, de bâtiments privés ou publics. Dans le cadre du marché, ils regroupent sous la maîtrise de l'architecte, toutes les ingénieries, techniques et, tous les corps de métiers exécutants, nécessaires à la construction, la réhabilitation, ou la rénovation d'un ouvrage d'habitation, tertiaire, ou industriel.

 

Le bâtiment et les travaux publics

Immeubles, établissements scolaires, industries, bureaux, locaux commerciaux. Le secteur du bâtiment regroupe les entreprises qui participent à la construction, mais également à l'aménagement intérieur de ces différents édifices. Leurs savoir-faire, aussi divers que variés, s'étendent de la charpente à la menuiserie, en passant par la plomberie ou l'électricité. De leur côté, les travaux publics concernent la construction des infrastructures publiques.

 

Mission du métier : Ouvrier du bâtiment

L'ouvrier du bâtiment est un des nombreux professionnels qui travaillent à la construction, la rénovation ou même la destruction d'un bâtiment. Il est salarié d'une entreprise artisanale ou d'une grande entreprise du BTP, ou indépendant. Selon sa spécialité, il travaille en atelier ou sur un chantier (parfois, il répartit son temps de travail entre ces deux lieux). Sur de grands chantiers, il peut être éloigné durant plusieurs jours de son domicile.

 

L'ouvrier du bâtiment est un exécutant qui suit les directives d'un chef d'équipe, lui-même encadré par un chef de chantier. Son métier est souvent physique (port de lourdes charges, exposition au bruit et à la poussière, travail en plein air, parfois en hauteur ou dans des positions inconfortables). Dans cette profession, le respect des règles de sécurité est essentiel.

 

Il existe de nombreuses spécialités dans le bâtiment :

• le conducteur d'engins de chantier déblaye le terrain, creuse les fondations ;
• le coffreur monte les fondations en béton armé ;
• le maçon réalise les piliers et murs porteurs ;
• le charpentier métallique installe l'ossature du bâtiment et la charpente ;
• l'électricien met en place le système électrique du bâtiment ;
• le plombier installe les canalisations ;
• le couvreur zingueur pose le revêtement du toit ;
• le serrurier-métallier réalise et installe les portails, balcons, fenêtres... ;
• le peintre et le solier-moquettiste se chargent des finitions en habillant le sol et les murs.

 

Devenir Ouvrier du bâtiment : Qualités requises

Selon sa spécialité, l'ouvrier du bâtiment a de nombreuses compétences techniques. Très souvent, il doit aussi savoir lire un plan, prendre des mesures précises et se représenter les volumes dans l'espace. Force physique et habileté manuelle sont également nécessaires. Enfin, il doit savoir travailler en équipe, être rigoureux et avoir le sens des responsabilités : en effet, c'est de lui que dépendent la bonne marche du chantier, la solidité du bâtiment, et la sécurité de ses coéquipiers.

En Savoir Plus

 

L’ouvrier agricole

L'agriculture ne se résume pas à son univers technique. Le volet humain est particulièrement important dans ce métier très dépendant du tissu rural dont il est une composante essentielle. Le monde agricole doit aujourd'hui relever un nouveau défi : continuer à produire suffisamment de denrées alimentaires dans une démarche d'agriculture durable, respectueuse des ressources naturelles.

 

Les ouvriers agricoles sèment, cultivent et récoltent des produits agricoles, élèvent du bétail et de la volaille et entretiennent et réparent des bâtiments et des machines agricoles. Ce groupe comprend également les conducteurs de machines agricoles. Ils travaillent dans des exploitations agricoles spécialisées dans les cultures de plein champ, les cultures fruitières et maraîchères et les cultures spéciales ainsi que dans des fermes d'élevage.

 

L'ouvrier agricole assiste le chef d'exploitation ou l'éleveur dans des travaux très diversifiés. Salarié polyvalent et autonome, il est en charge des tâches pratiques nécessaires au bon fonctionnement des différentes exploitations. Il travaille dans les champs ou les installations selon les saisons et le type de travaux à effectuer, dans le respect des normes de sécurité, d'hygiène et d'environnement.

 

Les missions de l'ouvrier agricole diffèrent selon le type d'exploitation dans laquelle il travaille.

Sous la direction de l'exploitant, il va :
• Réaliser des opérations de culture de plein champ (labours, semis, épandage, récolte, etc.).
• Utiliser et entretenir les machines agricoles.
• Assurer la maintenance de l'équipement, et des installations agricoles.
• Distribuer manuellement ou à l'aide de machines spécifiques les rations alimentaires appropriées aux animaux.
• Surveiller les femelles en gestation et participer au vêlage.
Veiller au bon comportement du troupeau, afin de détecter et de traiter les maladies courantes.
• Participer aux activités annexes de l’exploitation (conditionnement et vente de produits sur les marchés ou à la ferme).

 

L'ouvrier agricole, en tant que salarié polyvalent, dispose d'une grande capacité d'adaptation. Véritable bras droit de l'exploitant agricole, il est parfois amené à le remplacer et doit faire preuve d'autonomie et d'initiative pour veiller au bon fonctionnement de l'exploitation.

 

Soumis au travail extérieur dans des conditions climatiques parfois difficile et amené à manipuler des charges lourdes, il doit être travailleur et en bonne condition physique.
Tributaire du calendrier, il doit accepter la flexibilité des horaires, et s'adapter à un rythme de travail parfois soutenu, l'amenant selon les impératifs à travailler de nuit et les week-ends.

 

Ayant un goût prononcé pour l'environnement, l'ouvrier agricole fait preuve de curiosité pour suivre en permanence l'évolution du monde agricole. Manifester de l'intérêt pour le domaine de l'économie gestion est un plus s'il désire à terme devenir responsable de sa propre exploitation. L’ouvrier agricole doit s’adapter à la diversité de ses activités et doit donc être autonome et organisé pour passer d’une activité à une autre.

 

L’agriculture est un domaine d’activité à fort potentiel en France. Contrairement aux idées reçues, un travailleur qui souhaite faire carrière dans le milieu agricole peut saisir de belles opportunités. L’innovation est le maître mot de l’emploi en agriculture, car les pratiques du domaine agricole ont beaucoup évolué ces dernières décennies, la France est à la pointe des technologies agricoles.

En Savoir Plus

 

L’ouvrier agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire (en abrégé IAA) est l'ensemble des activités industrielles qui transforment des productions alimentaires issues de l'agriculture ou de la pêche en aliments industriels destinés essentiellement à la consommation humaine (Secteur agroalimentaire).

 

Centres d'intérêt

concevoir, utiliser des technologies industrielles de pointe/fabriquer, construire

 

Nature du travail

Fabriquer des aliments

Pétrir une pâte, cuire un jambon, fabriquer une sauce, découper des légumes... sur une ligne de production d'aliments en série, l'opérateur assure une ou plusieurs de ces tâches. Il travaille manuellement ou en s'aidant de machines automatisées : broyeur, mélangeur, four

 

Vérifier chaque étape

Il surveille le déroulement des opérations et la stabilité des différents indicateurs (température, pression...) ainsi que le contrôle de l'hygiène et de la qualité du produit alimentaire. À tous les stades, il vérifie l'aspect des matières premières, les dosages, la dimension, la couleur ou la conformité du conditionnement. L'objectif est que chaque produit ne présente aucun défaut, ni visuel, ni gustatif.

 

Assurer la maintenance

L'opérateur prépare et règle les installations. Il veille à leur approvisionnement en matières premières, en suivant les consignes de fabrication et le cahier des charges du produit. Afin de garantir des normes d'hygiène très strictes, il nettoie et désinfecte les installations. À lui d'enregistrer les données relatives au suivi de fabrication sur des fiches de contrôle : densité des pâtes, cuisson, quantité des produits traités secteurs

 

Alimentation animale, Boissons, alcools, Boulangerie, pâtisserie industrielle, Chocolat, confiserie, Conserves, surgelés, Huiles, corps gras, margarines, Lait, produits laitiers, Meunerie, café, Produits à base de céréales, Produits de la mer, Sucre, Viande

 

Activités
Sélectionner les données de production et saisir les paramètres de quantité, de dosage, de mélange,
Surveiller l'approvisionnement des machines, des installations et le flux des matières ou des produits
Surveiller le fonctionnement des machines et des équipements et effectuer des interventions simples en cas d'incident
Contrôler la conformité des matières carnées, végétales, ... et des produits alimentaires
Prélever des échantillons de matières ou de produits, les référencer et les enregistrer pour analyse
Renseigner les supports de suivi de production et transmettre les informations aux interlocuteurs concernés
Utiliser un engin nécessitant une habilitation : CACES R 389-1 (Transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol), CACES R 389-3 (Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg), CACES R 389-4 (Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6000 kg)
Effectuer manuellement des opérations de préparation ou de finition : Découpe, Eviscérage, Garnissage, Mélange
Surveiller les paramètres d'une ligne de production à partir d'une salle de contrôle et ajuster selon nécessité
Adapter des réglages de machines (vannes, vérins, ...), automates de contrôle ou appareils de mesure
Monter/démonter des pièces, outillages de machines
Contrôler le conditionnement et l'étiquetage des produits (étanchéité, poids, date de péremption, ...) ou les conditionner manuellement
Apporter un appui technique à des opérateurs et établir des rapports de production et d'incidents
Suivre et analyser les données de production d'une installation et déterminer les actions correctives
Coordonner l'activité d'une équipe

 

Compétences

Interprétation de données de contrôle (courbes, températures, ...)
Utilisation d'instrument de prélèvement (sonde, éprouvette, ...)
Règles d'hygiène et de sécurité alimentaire Hazard Analysis Critical Control Point -HACCP-
Procédés de fabrication alimentaire (cycle, mélanges matières, cuisson, ...)
Procédures d'échantillonnage

 

Normes qualité

Eléments de base en mécanique générale
Eléments de base en électromécanique
Eléments de base en hydraulique
Règles et consignes de sécurité
Pilotage en salle de commande
Utilisation de logiciel de supervision
Régulation et instrumentation
Utilisation de logiciels de Gestion de Production Assistée Par Ordinateur -GPAO-
Utilisation d'outils de Gestion de Moyens de Production -GMP-
Analyse statistique

En Savoir Plus

Contact

HUMANIS INTERIM ROMANIA:

Adresse: Str. Ştefan Negulescu nr 9, et 3, Sector 1, Bucureşti

 

Recrutement national

Mobile: +40 757 028 624

E-mail: recrutare@humanisinterim.com

 

Recrutement international

Mobile: +40 757 903 303

E-mail: office@humanisinterim.com

 

HUMANIS INTERIM BULGARIA:

Adresse: Str. Hidzhi Dimitar, Nr. 17, Et. 2, Sofia, Bulgaria

Mobile: +359 889 303 420

E-mail: bulgaria@humanisinterim.com